PROTEGEONS NOS ABEILLES

actualité de Saramon 32
Protégeons nos abeilles

L'arrivée du printemps est une période cruciale pour nos précieuses abeilles, mais malheureusement,

elles font face à une menace croissante :

les frelons asiatiques, en particulier les reines.

Ces insectes redoutables peuvent causer des dommages considérables aux populations d'abeilles locales, mettant en péril notre écosystème.

Afin de contrer cette menace, de plus en plus de personnes se tournent vers le piégeage des frelons des reines asiatiques à la fin de l'hiver.

Cette stratégie simple, mais efficace vise à réduire la population de frelons avant qu'ils ne deviennent actifs et commencent à s'attaquer aux ruches.

En piégeant les reines de frelons asiatiques avant qu'elles ne puissent établir de nouveaux nids, nous pouvons contribuer à protéger nos abeilles.

Découvrons ensemble comment chacun de nous peut jouer un rôle essentiel dans la préservation de nos pollinisateurs.

 

C’est en automne (octobre à novembre) que les femelles reproductrices de la nouvelle génération quittent le nid en compagnie des mâles pour s’accoupler ; elles sont les seules à hiverner tandis que les mâles, les dernières larves et les ouvrières meurent.

Au printemps (février à juin selon les

régions), chaque reine fondatrice ébauche un nouveau nid, pond quelques œufs et soigne ses premières larves qui deviendront, un mois à un mois et demi plus tard, des ouvrières adultes capables de prendre en charge la construction du nid et l’entretien de la colonie.

La reine consacrera alors le reste de sa vie à pondre.

Avec l’apparition des ouvrières,

l’activité de la colonie s’intensifie considérablement et la taille du nid augmente pour atteindre son maximum au début de l’automne.

 

FABRIQUER UN PIÈGE À FRELONS ASIATIQUES

 

Prendre une femelle fondatrice au piège, c'est un nid en moins.

 

Voici comment fabriquer et utiliser ce piège :

 

Dans une bouteille en plastique, sans la remplir, mélanger 100 ml de bière, 100 ml de vin blanc et 100 ml de sirop (de cassis ou grenadine). L'un des avantages de ce mélange vin et bière est de donner un liquide alcoolisé qui repousse les abeilles, ce qui évite de les piéger elles aussi.

 Refermer la bouteille avec son bouchon.

 Au-dessus de ce mélange, percer quatre trous de 5 à 7 millimètres de diamètre par lequel le frelon pourra entrer, mais pas ressortir. Si les trous sont plus gros, ils piègent aussi les frelons européens (plus gros) et ce n’est pas le but. S'ils sont plus petits, ce sont les autres insectes qui se retrouveront piégés.

 Pendre la bouteille, à une branche, dans un lieu ensoleillé le matin et éloigné d'une zone de passage, à une hauteur comprise entre 0,50 cm et 1,50 m.

 Ne pas laver le piège ! Quand un frelon est piégé, il libère des phéromones qui vont attirer d’autres frelons. Il est même conseillé de laisser des frelons morts.

 Le renouvellement de l’attractif doit tenir compte des conditions météos.

Si du mauvais temps est prévu,

il vaut mieux attendre que la météo redevienne favorable avant de remettre un appât frais sinon celui-ci se détériore et devient moins attractif lorsque le beau temps revient.

 

La “Section Rucher Pédagogique"

 

tourisme saramon demarches à saramon patrimoine de saramon associations de saramon jeunesse de saramon